Débat sur le logement adapté ou adaptable ?

Au début du mois d’octobre, au salon des 24h du bâtiment, Emmanuel Macron a déclaré que plutôt que de viser 100% de logements adaptés, on pouvait prévoir 100% de logements adaptables.
C’est à dire des logements déjà partiellement adaptés, mais évolutifs, avec par exemple des cloisons facilement amovibles et de menus travaux qui peuvent être consolidés par le travail de l Agence Nationale de l’Habitat en faveur de l’adaptation des logements privés.
Nous ne rentrerons pas dans le débat politique, mais nous sommes à même de penser que des personnes en situation de handicap ou simplement âgées n’auront pas les ressources pour faire évoluer leur logement seules.
Mais nous pouvons aussi penser que 100% de logements neufs adaptés reste une utopie, notamment car les normes ne cessent d’évoluer et qu’une adaptation à un handicap aujourd’hui ne le sera peut-être pas pour un autre handicap et peut-être plus pour le même handicap demain.
  • qu’avant tout il faut que le logement soit accessible donc soit au RDC, soit avec un ascenseur adapté. C’est le cas de seulement 35% des logements neufs.
  • qu’il faut du bon sens lors de la construction en plaçant par exemple les toilettes à côté de la salle d’eau pour en effet n’avoir qu’à abattre la cloison.
  • que les normes handicap pointées du doigt sont avant tout des normes de sécurité ( largeur de circulation et des portes, sas incendie, rotation d’un brancard en cas d’évacuation)
En attendant des démarches comme celle de Wilengo s’appuyant sur la solidarité de la communauté, participe nous l’espérons à bâtir une société plus inclusive !
L’équipe WILENGO